Bienvenue sur Héliron !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sora Quēxí, une tragédie muette.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Nombre de Pas : 8
Arrivée ici le : 20/03/2015
Age : 19

IDENTITY
L'équipe
:
Sac d'Objets
:
Argent: 1 000 $
MessageSujet: Sora Quēxí, une tragédie muette.   Ven 20 Mar - 20:49

Sora Quēxí

Nom: Quēxí
Prénom: Sora
Age: 19
Sexe : Femme
Origine: Kalos, ville:?
Rang: coordinatrice/ scientifique.
Avatar: megume Luka by Vocaloid

Parrain : Gaijin/Light

>> Physique

De longs cheveux roses cascadant élégamment jusqu'au dessous de ses cotes, des yeux saphirs larges et très émotifs. Voilà ce que l'on remarque tout de suite chez Sora. Ses yeux possèdent une certaine sagesse et une nostalgie témoignant de sa vie passée. Quand on la regarde dans les yeux, on est noyé dans une mer de gentillesse intelligente qui en a beaucoup trop vue dans sa courte vie. Ils sont mis en valeur par sa peau ivoire marquée par quelques cicatrices blanches. Elle se vêtit habituellement d'un débardeur blanc avec un court short noir aux reflets bleus marines retenu par une fine ceinture verte. Elle ne montre jamais son dos bien trop marqué par les années d'esclavage, et ce temps de malnutrition est visible par ses côtés saillantes mais elle compte bien y remédier prochainement. Sa tête est ornée par un casque vert avec les écouteurs blancs, elle aime s'évader de ce qui l'entoure au travers d'une bonne musique. Et bien sûr, son collier fétiche qu'elle ne quitte jamais et dans les moments durs, elle l'attrape fermement pour traverser ses peines auprès de sa mere.


>> Psychologie

De nature joueuse, Sora aime s'amuser et rigoler. Même si elle ne parle pas, ça ne l'empêche pas de ne pas apprécier la compagnie des autres quelque soit leur nature. Elle est une personne très curieuse qui fera tout ce qui est en son pouvoir pour percer le secret des autres. Elle est elle-même très discrète sur sa vie n'hésitant pas à aller jusqu'à mentir. Même si elle peut se débrouiller seule dans la vie, elle n'aime pas se battre et préférera prendre la fuite. Elle aime les pokemon et le monde faisant tout en son pouvoir pour les protéger des chasseurs. Elle pourrait passer des heures sous un arbre à lire des livres et des livres ou s'occuper de ses pokemon. Elle ne s'intéresse pas vraiment de ce qu'elle lit, tout ce qu'elle aime c'est apprendre. Meme si on la voit plus souvent avec un livre d'histoire ou sur les pokemon. Elle déteste les nobles qui lui ont fait comprendre que si vous n'entriez pas dans leurs normes, vous étiez seulement une nuisance pour eux. Parfois, la nuit, elle s'isole et laisse son regard errer sur les étoiles et pense a sa mère.

>> Biographie

L'hurlement d'une femme qui accouche se fit entendre dans cette nuit d'hiver. Ce cri provenait d'un château dans une ville de Kalos. Là, dans une chambre avec des draps de soie, une femme en sueur qui devait être belle dans de meilleurs jours. Autour d'elle, de multiples médecins étaient en effervescence. Puis, enfin après quelques temps, le bébé arriva. Quant il sortit, le corps soignant se dépêcha de nettoyer l'enfant. Ils remarquèrent au passage que c'était une fille. Mais il y avait un problème avec elle, elle ne pleurait pas. Ils soulevèrent la couverture de son visage et, quand ils virent, leur visage se déforma de dégoût: l'enfant était muet. Le visage du bébé était déformé dans un râle mais aucun son ne sortait. Le père, voyant cela, refusa que ce déchet comme il l'a nomma soit nommait sa fille. Il l'abandonna à son plus vielle esclave en lui demandant de l'élever pour qu'elle serve ses maîtres et, pour lui rappeler son défaut, il appela l'enfant: Sora Quēxí. Ou, dans différentes langues l'absence de voix ou l'absence de ciel. Cruel ironie du fait que dans les années qui suivirent, elle ne connut l'existence du soleil qu'à travers les livres.

Sora grandit de cette manière entre l'amour d'une mère et les coups de fouet d'un maître. Elle ne pouvait pas fuir avec le collier électrique qu'on lui avait mis autour du cou pour l'empêcher de fuir. Sa mère lui avait tout appris, elle lui racontait des histoires sur le monde extérieur ce qui lui avait donnait une soif de connaissance de découvrir le monde et ses secrets, elle lui avait raconté l'histoire de sa naissance ce qui lui avait amené à détester les nobles encore plus qu'auparavant, ainsi qu'un désir de justice. Elle lui avait enseigné l'écriture et l'art de parler sans mots, malheureusement elle ne pouvait pas s'entraîner autant qu'elle le voudrait du fait de ses nombreuses taches, il ne fallait pas donner une raison de plus pour se faire fouetter. Elle lui avait montré la force d'une femme à se battre pour ce qu'elle veut. Alors elle s'était jurée de s'échapper de cet endroit avec sa mère pour refaire une vie. Dans un sens, elle remerciait son maître de l'avoir abandonnée. Elle avait eu l'occasion de servir ses filles et elle n'avait vu que des personnes abjectes se croyant supérieurs.

Un jour, alors qu'elle astiquait une des salles inutilisées, ses maîtres voulaient que leur demeure soit impeccable même à des endroits où ils n'allaient pas. Elle astiqua trop fort un des tableaux et le fit légèrement pivoter. Elle lâcha un cri muet lorsque un escalier se forma dans le mur. Curieuse, elle s'y engagea, ce qu'elle vit en bas de celui-ci la laissa sans voix, ironique pour quelqu'un qui n'en a pas. Devant elle était une pièce ronde avec une fenêtre pour l'éclairer. Celle-ci n'était pas visible de l'extérieur. En son centre, une petite table qui paraissait avoir vu passer des générations sans avoir etait utilisée. Éparpillé tout autour, de nombreux papiers noirs d'encre. Elle en prit un et commença à lire, c'était des recherches sur la médecine, il y avait aussi des traités d'histoire et des documentaires Pokemon. Mais ce qui l'emerveilla le plus était les étagères qui recouvrait chaque centimètre de brique. Et sur ces étagères, des milliers de livres. Elle passa une heure entière à essayer de comprendre le système du corp humain. Ayant peur de la sanction, elle sortit et referma le passage se promettant de revenir pour devorer l'ensemble de la bibliothèque. Elle passa un dernier coup de chiffon dans cette pièce déjà propre par les fréquents passages des esclaves.

Le temps passa et elle avait beaucoup appris. Elle était fascinée par les différentes régions et les denrées que chacune d'elle apporte. Elle avait maintenant seize ans et sa mère était morte depuis un an. Elle avait beaucoup pleuré lorsque c'était arrivée mais elle se devait d'être heureuse comme dernière promesse pour cette femme qu'elle avait aimé. Elle lui avait fait jurer sur le dernier cadeau qu'elle lui avait offert, un long pendentif avec de petites perles noires, il faisait deux fois le tour de son coup et se terminait par une croix noire. Elle s'était enfin trouvée une porte de sorti. Elle avait décidé de s'enfuir le soir même après avoir verrouillé le passage secret. Elle se précipita aussi silencieusement possible vers la chambre du maître et ouvrit un tiroir où elle savait que les clés des colliers étaient. Les mains tremblantes, elle fit tomber le sien et elle continua sa course vers la liberté. Elle rentra une dernière fois dans son Eden à elle, une larme glissant sur sa peau lisse, la jeune fille admira son monde et, enfin se retourna pour partir. Elle sursauta comme elle tomba nez à nez sur un soldat. Il essaya de l'attraper mais elle l'esquiva et remonta en trombe. Elle etait a deux doigts de la sortie quant elle entendit un coup de feu et le sifflement d'une balle pres de son oreille. Elle accéléra le pas se moquant de ses poumons qui lui brûlaient ou de son coeur qui semblait vouloir s'échapper de sa poitrine. Elle tourna à un croisement et découvrit une niche sombre et profonde cachée dans le mur par la végétation. Avec son fin corps, elle s'y faufila et n'y bougea plus. Elle resta là, immobile, pendant ce qui lui semblait être des heures, des jours peut être. Apres que tout se soit calmé, elle sortit pendant la nuit et courut, courut, courut jusqu'à arriver à un port. Elle sourit largement de sa chance. Là, elle vola une barque. Elle pagaya jusqu'à ce que ses maigres muscles s'engourdissent par le froid. Et quant elle ne put plus rien faire, elle se laissa prendre dans l'obscurité de la nuit.

Elle se réveilla sur un matela sous une couette chaude. Le monde semblait tanguer tout autour d'elle. Sur la table de chevet, il y avait une assiette avec de la soupe. Le liquide se déplaçait joyeusement de droite à gauche dans un rythme régulier. Une femme arriva, souriante. Cette femme s'appelait Hikari et elle fut sa lumière. Elle l'a accueilli auprès d'elle sur le bateau qui l'avait sauvé. Sora devait en contrepartie l'aider dans son travail mais ça ne la dérangeait pas, elle avait une grande soif de connaissances. Et voilà que maintenant elle allait avoir dix-neuf ans, depuis sa fuite, elle avait vécu sur le bateau. Elle avait décidé de partir changer son monde, devenir indépendante et de suivre son rêve: devenir la meilleure coordinatrice scientifique. Elle avait entendu parler d'une île nouvellement découverte. Elle rassemblait l'ensemble des espèces de pokemon et pour une passionnée comme elle, l'occasion de découvrir tous ces Pokemon qui normalement sont dispersés etait bien trop belle pour ne pas être prise. Elle avait donc demandé à Hikari de la déposer sur Hélirion à Bourg-Cères.

Sur l'île, elle demanda en écrivant sur un papier à un passant de lui indiquer le centre de concours le plus proche. Il lui indiqua la direction de l'élevage pour que les coordinateurs obtiennent un starteur. Elle ne tarda pas à se retrouver devant. Elle inspirât et pénétra dans le bâtiment et écrivit à la femme si elle pouvait commencer son aventure. La jeune femme la regarda et lui demanda si elle avait déjà un pokemon sinon, elle lui en proposerait un. Sora sourit largement et acquiesça d'un signe de tête. Elle suivit la dame qui lui montra plusieurs Pokemon. Au bout de la quatrième pokeball, la nouvelle coordinatrice sourit, elle savait que c'était celui-là, elle sentait un lien entre elle et le petit Evoli et ce depuis le moment où son regard avait croisé le sien. Un petit Evoli qu'elle nomma à l'image de sa nouvelle. Une vie encore vierge qu'il fallait écrire, une vie ivoire: Aiborī.  

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Nom: Aiborī
Type: Normal
Pokemon: evoli
Sexe: Féminin
Character: il n'a fallut qu'un simple regard pour réunir une dresseuse à son pokemon. Il est d'une nature frivole et adore s'amuser avec Sora.
Capture: se référer a la fin de l'histoire...

_________
Informations IRL

Prénom : secret makes a women women
Age : 16 ans
Aime : les cookies

P.s. J'aimerai faire une championne type glace en parallèle ;D


Dernière édition par Sora Quēxí le Lun 23 Mar - 11:57, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nombre de Pas : 38
Arrivée ici le : 11/01/2015
Age : 19

IDENTITY
L'équipe
:
Sac d'Objets
:
Argent: 1 000 $
MessageSujet: Re: Sora Quēxí, une tragédie muette.   Lun 23 Mar - 10:56

bienvenue à toi Sora

Malheureusement je ne peux pas encore te valider pour les nombreuses fautes d'orthographe. De plus, la fin de ton histoire est floue : tu dis que tu as entendu parler d'une nouvelle région mais tu ne fais pas le voyage jusqu'à Héliron (tu vas directement au centre de concours). De plus, ce n'est pas au centre de concours mais tu le reçois dans la Ville de Départ : Bourg-Cères de la part d'une éleveuse.
Je t'accorde cependant que ce point n'est pas dans le règlement il vient d'y être rajouté.

Corrige tout ça et tu pourras faire ta fiche et ton journal ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nombre de Pas : 8
Arrivée ici le : 20/03/2015
Age : 19

IDENTITY
L'équipe
:
Sac d'Objets
:
Argent: 1 000 $
MessageSujet: Re: Sora Quēxí, une tragédie muette.   Lun 23 Mar - 11:46

Merci Gaijin.
Et c'est bon, j'ai corrigé grâce à moi beaucoup et toi aussi un peu, toi la personne juste à côté de moi.
Je te laisse voir si il reste des fautes ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nombre de Pas : 38
Arrivée ici le : 11/01/2015
Age : 19

IDENTITY
L'équipe
:
Sac d'Objets
:
Argent: 1 000 $
MessageSujet: Re: Sora Quēxí, une tragédie muette.   Lun 23 Mar - 11:48

Tres bien je te valide ^^

Profite bien du forum et n'oublie pas de faire ta fiche et ton journal avant de rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sora Quēxí, une tragédie muette.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sora Quēxí, une tragédie muette.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POCKET MONSTER :: ✍ Partie Générale :: Identité des Personnages :: Présentations validées-